Vous possédez un jardin, où poussent toutes sortes d’arbres ? Vous en avez de la chance. Mais quand les branches commencent à être trop grandes, il faut penser à en couper certaines ramifications. Cela s’appelle élaguer, et il faut pour cela disposer d’instruments bien appropriés. Entre autres, vous devez disposer d’un ébrancheur que vous pouvez retrouver dans la gamme des ébrancheus (également appelé coupe-branche).

Comment fonctionne cet instrument, et comment faut-il s’y prendre pour élaguer de manière efficace ?

L’ébrancheur ou coupe-arbre

Un sécateur n’arrive plus à faire l’affaire, quand les branches deviennent très dures ou grosses, encore moins quand on ne parvient pas y accéder facilement. La meilleure solution reste l’ébrancheur, qui ressemble pourtant à un sécateur de grande taille. Il obéit aux mêmes principes mais possède en plus :

  • Des lames de plus grande taille
  • Des bars plus longs (entre 50 et 90 cm selon les modèles)
  • Un système de démultiplication quelques fois

Grace à ses larges poignées et ses longs manches, l’ébrancheur ou coupe-branche chez Gerbeaud démultiplie l’effort fournit grâce au bras de levier. Grace à lui, vous pouvez facilement couper les branches d’un diamètre compris entre 20 et 40 mm sans grand effort. Ceci est impossible à réaliser avec un simple sécateur. Avec ses longs manches, vous pouvez atteindre les branches les plus en hauteur ou éloignées. Vous n’aurez ainsi plus trop besoin de recourir à une échelle, ou vous faire griffer par des rameaux d’un rosier buisson par exemple.

Quant à l’entretien, rien de bien compliqué. Il suffit de graisser de temps en temps le système de serrage, grâce à un peu d’huile. En manipulation, il faut deux mains pour utiliser l’ébrancheur. En fonctions des taches que vous voudrez réaliser, vous aurez le choix entre :

  • Le modèle à lames franches (pour les bois tendres)
  • Le modèle à enclume (pour les bois durs)

Comment choisir votre ébrancheur ? Rien de plus simple car ce n’est pas un choix à prendre à la légère. Tout d’abord optez pour des poignées antidérapantes. Avec un modèle à bras profilés, vous n’aurez pas trop d’efforts à effectuer en pratique. Et enfin, choisissez selon votre forme physique un modèle avec des bras plus ou moins longs.

Comment élaguer un arbre ?

Vous possédez déjà le matériel, et vous ne savez pas trop comment vous y prendre pour élaguer les arbres de votre jardin ? Rien de plus simple. D’entrée de jeu, il faut savoir que c’est une opération indispensable qu’il faudra faire de temps en temps pour débarrasser l’arbre de ses branches mortes mais également pour lui donner de l’esthétique. Surtout quand il s’agit d’arbres d’ornement, l’élagage devient une opération indispensable pour maintenir l’esthétique.

En dehors de ces raisons, on peut aussi élaguer un arbre lorsqu’il devient trop prenant ou gêne la vue. Le meilleur moment pour le faire est l’automne, quand il s’agit des :

  • Arbres
  • Arbustes
  • Hais

Il faut à tout prix éviter de le faire durant l’hiver, car durant cette période, l’opération n’est pas aisée. Et pour élaguer de manière efficace, il faut se munir d’un ébrancheur à crémaillère pour la réussite de l’opération. Pour les branches qui sont les plus en hauteur, vous pouvez opter pour un ébrancheur sur perche pour plus d’efficacité. Pour les arbres d’ornement, il faut faire l’opération de sorte à guider l’arbre durant toute sa croissance.

Avec un bon instrument et la bonne technique, l’élagage est très facile à réaliser. Cela permet de donner toutes les formes que l’on veut aux arbres, ce qui joue sur leur bonne santé et croissance. Ne les en privez donc pas !

Pour plus d'informations : www.coupe-branche.fr