Vous venez enfin d’obtenir les clés de votre futur nid douillet. Que vous soyez  seul(e) ou en famille, locataire ou propriétaire, en appartement ou en maison, prendre une assurance habitation est nécessaire avant d’emménager. Elle couvre vos dégâts ou ceux d’un tiers dès votre arrivée dans votre logement. Mais, avec la multiplicité des offres, quelle assurance habitation choisir ?

Ne pas choisir seulement en fonction du prix

Un contrat d’assurance n’est pas un bien de consommation courante où il suffit de comparer les prix pour avoir la meilleure offre. Loin de là. En vous fiant uniquement au prix, vous risquez de faire face à de mauvaises surprises le moment venu. En plus du tarif, il faut également regarder les garanties fournies par le contrat ainsi que les seuils d’indemnisation.  Ainsi, l’assurance habitation choisie sera la plus adaptée à vos besoins. Posez-vous plusieurs questions avant de choisir : Quelles garanties propose-t-elle ? Quel est mon seuil de couverture ? Quels services sont inclus ? Quelle est la valeur de mes cotisations ?

Connaître les trois grands types de formules

Un contrat d’assurance contient, en général, 3 types de formules.

Tout d’abord, il y a le tarif de base avec les garanties essentielles, c’est-à-dire la responsabilité civile, les dégâts des eaux et les risques d’incendies. Dans ce type de formule, les franchises peuvent s’avérer élevées. Elle est faite pour les personnes ayant besoin d’un capital mobilier limité. Ensuite, vient la formule complète que l’on appelle « multirisque » car elle prend en compte plusieurs sinistres. En plus de la responsabilité civile, des dégâts des eaux et des incendies, elle inclut le vol, le bris de glace et les dégâts électriques. Enfin, la formule optimale reprend les garanties de la formule complète mais avec des services supplémentaires comme la franchise minimale, le capital assuré supérieur à 10 000 euros, le rééquipement à neuf...

À un, ça va. À plusieurs, bonjour les dégâts !

Que vous soyez seul ou père de 4 enfants, le prix de l’assurance ne sera pas la même. En effet, c’est même plutôt logique puisque chaque personne augmente le risque d’un sinistre au sein de l’habitation. De plus, l’âge des habitants compte également pour un assureur : les enfants et les personnes âgées sont considérés comme des assurés à risque car plus maladroits dans leurs mouvements et plus imprévisibles. Les coûts et les garanties de la responsabilité civile varient ainsi selon ces paramètres.

L’âge comme facteur essentiel du prix d’une assurance

Comme nous l’avons évoqué récemment avec le cas des enfants et des personnes âgées, l’âge a un poids sur l’assurance habitation. Lorsque l’on est étudiant, il est parfois difficile de conjuguer loyer et études à payer. Alors, les assureurs ont mis en place des tarifs préférentiels : l’assurance possède les mêmes garanties qu’une assurance habitation standard mais le prix est plus bas pour les étudiants. Intéressant, non ? Il suffit juste de fournir sa carte d’étudiant comme justification. Que vous soyez étudiant ou non, les assurances proposent également des petits prix pour les moins de 26 ans.

La nature de l’habitation à prendre en compte

Bien évidemment, la nature de votre habitation change aussi la donne et impacte le prix des formules. Par exemple, comptez minimum 50€ par an pour un appartement avec la formule de base, contre 70€ minimum pour une maison. De plus, si votre logement est écologique, sachez que certaines assurances proposent un coup de pouce dans vos travaux de rénovation et bénéficier d’une Prime Énergie. Les garanties et le prix varient également selon que ce soit votre résidence principale ou secondaire.

Vous l’aurez compris, face à l’abondance des offres, il n’est pas simple de s’y retrouver. Même si sur Internet, certaines assurances proposent des prix cassés, restez vigilant et focalisez-vous sur vos besoins actuels ou futurs. Ce sont eux qui détermineront au mieux le choix de votre assurance habitation.